Cloud et déchet invisibles

Previous Topic Next Topic
 
classic Classic list List threaded Threaded
3 messages Options
Lucie Lucie
Reply | Threaded
Open this post in threaded view
|

Cloud et déchet invisibles

Bonjour,

Tout d'abord je souhaite vous remercier pour votre livre, que je viens de terminer, et qui m'a remotiver pour mettre en place des changements, pour le moment modestes. Je ne me reconnais pas en tout dans votre livre : votre mode de vie de départ semblait être vraiment très "américain", avec beaucoup de sur consommation, et vous êtes passée d'un extrême à l'autre. Je ne pense pas pouvoir aller aussi loin que vous, mais je suis rassurée de voir que je ne suis pas si loin que ça de vous dans plusieurs domaines!

Il y a cependant une chose qui me gêne énormément à plusieurs moments dans votre livre : vous semblez inciter à utiliser des ordinateurs, mails et cloud. Cependant, c'est ce que je nomme des déchets invisibles, car on a l'impression d'être plus propre en envoyant des mails au lieu d'envoyer un courrier papier, ou en stockant sur le cloud au lieu de garder des documents chez soi. Il y a cependant de nombreux inconvénients : pour envoyer un mail de chez moi à chez ma voisine, l'information doit passer par le serveur de nos boîtes mail, souvent de l'autre côté de l'Atlantique, et ce n'est pas sans utiliser des ressources. De la même façon, chaque fichier ou dossier stocké dans le cloud (y compris les mails qu'on garde, là aussi "au cas où"), est en fait stocké dans un datacenter, qui consomme beaucoup d'énergie, entre autre pour refroidir les centaines de disques durs, grâce à de gros systèmes de climatisation.
Pour terminer, vous semblez souhaiter qu'à l'école les ordinateurs remplacent les nombreuses feuilles de papier et autre fournitures, mais je ne suis pas sûre que la construction, l'acheminement, l'entretien, puis le recyclage, d'un ordinateur soit moins polluant que les solutions que nous connaissons actuellement, et qui sont perfectibles (comme vous le proposez vous-même d'ailleurs, en demandant aux enseignants de limiter les fournitures demandées en début d'année par exemple).

Je vous remercie de nouveau pour votre livre, qui donne de très bonnes idées et pistes de réflexion.

Une lectrice française
Charlotte Charlotte
Reply | Threaded
Open this post in threaded view
|

Re: Cloud et déchet invisibles

Bonjour,

Je suis tout à fait d'accord avec vous, et je pense c'est un sujet de prime importance qui devrais être soulevé plus souvent.
Le papier reste un matériel merveilleux, biodégradable, renouvlable, peu poluant à la fabrication et il devrait être, selon moi, beaucoup plus utilisé, comme le bois, dans les contenants pour les commerces.

Merci d'avoir déjà poster ce message, j'espère qu'il trouvera son plublique et aussi que Béa Jonhson, que j'admire également pour son mode de vie et son livre, sera d'accord avec nous.

Cordialement,

charlotte
Anaïs Anaïs
Reply | Threaded
Open this post in threaded view
|

Re: Cloud et déchet invisibles

Je suis aussi d'accord avec vous, et je rajouterais que le temps passé derrière un écran, et à taper sur un clavier plutôt que d'écrire à la main, est préjudiciable au développement des enfants, sur les plans intellectuel et comportemental.

Un des nombreux articles sur les écoles sans ordinateur dans la Silicon Valley, qui montrent bien que les gens qui conçoivent les nouvelles technologies connaissent bien leur travers.